Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:59

 


N

otre Patrie jouit du privilège d’avoir de très grands saints protecteurs au Ciel : la Vierge Marie tout d’abord (spécialement dans le mystère de son Assomption), St Michel Archange ensuite, mais aussi deux jeunes saintes femmes : une petite carmélite (« patronne des missions » et « Docteur de l’Eglise ») et une fille de laboureur de Lorraine, aussi bouleversante et sainte qu’analphabète !

En ce 600° anniversaire de la naissance de Jehanne, il nous est bon de nous pencher sur sa trajectoire absolument surnaturelle, non pas simplement pour nous émerveiller devant le spectacle de sa vie, ce qui est pourtant nécessaire, mais pour voir en quoi chacun de nous peut prendre Jehanne comme modèle accessible de vie chrétienne. Car Jehanne n’est pas uniquement inimitable ! Ste Thérèse de Lisieux qui admirait profondément Jehanne était justement marquée par la facette profondément imitable de sa vie.

Thérèse a écrit deux « récréations » sur la vie de Jehanne (qui sont en réalité comme des petites pièces de théâtre). Elle a même tenu à jouer le rôle de Jehanne, lors de la représentation qui en fut donnée au sein du Carmel de Lisieux.

En quoi Jehanne a-t-elle inspiré Thérèse et, par voie de conséquence, en quoi peut-elle encore nous éclairer et nous servir de modèle ?

Jehanne vit de la foi théologale. Elle croit ce que Dieu dit, elle croit ce que l’Eglise catholique et romaine enseigne.

Sa voie est toute de confiance et d’abandon, d’obéissance à la volonté de Dieu. Sa mission lui semble trop grande mais, en toutes choses, elle « s’en attend à Notre-Seigneur ».

Elle espère en Dieu. Jehanne est le modèle de la « petite fille Espérance » que Charles Péguy aimera chanter. Elle « espère contre toute espérance », comme Abraham. Jehanne « prend tout en gré », Thérèse verra que « tout est grâce ».

Au jugement de tous, Jehanne est « bonne » c’est-à-dire charitable. Elle aime Jésus et son Eglise. Sans compter. Elle est toujours attentive au bien de son prochain, qu’il fût anglais, bourguignon ou français. Thérèse mettra sur les lèvres de Jehanne ces paroles qui résume son propre idéal de vie de baptisée : « je veux essayer de rendre amour pour amour » à Jésus (cf. la récréation « la mission de Jeanne »).

Jehanne fut victorieuse car elle ne comptait pas sur ses forces mais sur les secours de Dieu, des anges, des saints du Ciel, de « ses voix ». Et jamais elle n’a été déçue. Son humilité a ravi le cœur de Thérèse et elle est une lumière de vie spirituelle pour nous aussi aujourd’hui. « C’est l’humilité de Marie qui attira le Divin Roi ; c’est l’humilité de ta vie, qui Le fait s’abaisser à toi » (cf. la récréation « la mission de Jeanne »).

Jehanne se confessait souvent. Toujours avant les batailles.

Elle communiait aussi le plus souvent possible. L’Eucharistie fut son pain « supersubstantiel » sur la route de ses combats temporels et spirituels. Comme Thérèse, Jehanne aurait voulu communier encore plus souvent !

Jehanne avait « une âme de guerrier » (sic) : elle lutta pour son Roi (pour « le Christ qui est Roi de France »), et pour son « lieu-tenant » sur la terre, le Dauphin. Thérèse aussi recevra cette grâce d’une âme combattante pour sauver ses frères pécheurs de la damnation éternelle. « La belle mission que le Seigneur me confie aujourd’hui, qui est de conserver la Foi de notre chère France et de peupler le Ciel de nombreux élus ! » (cf. la récréation « la mission de Jeanne »). Ce fut la mission de Jehanne et celle de Thérèse. Chacune selon sa vocation, dans son cadre de vie.

Jehanne est vierge consacrée et elle le demeure toute sa vie. Sa chasteté est si forte qu’elle rayonne autour d’elle. Les hommes d’armes du parti français comme ceux de l’ennemi en témoigneront à son procès.

Enfin, Jehanne est associée au mystère de la croix. La fin de sa vie est évidemment à mettre en parallèle avec le procès et la Passion de Jésus. Elle est livrée et condamnée injustement. Elle offre sa vie en sacrifice. Elle pardonne à ses bourreaux. Elle remet son esprit entre les mains de son Père en prononçant le doux nom de l’époux de son âme : « Jésus, Jésus ! » Le Cœur de Jésus fut transpercé par une lance ; celui de Jehanne est préservé des flammes et jeté dans la Seine.

Que Jehanne intercède pour notre Patrie et qu’elle nous aide à marcher hardiment à sa suite sur le chemin de la sainteté et de notre vocation particulière quel que soit notre état de vie.                    

Abbé Laurent Spriet +


 

Retrouvez les litanies de sainte Jeanne d’Arc sur le site de l’Ile-Bouchard : http://www.ilebouchard.com 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Saint-Georges - dans BULLETIN - FORMATION
commenter cet article

commentaires

 

 

Retrouvez toute l'actualité de Saint-Georges sur son nouveau site :

 

http://eglisesaintgeorges.com/

Rechercher

Consultez

le dernier bulletin paroissial

  Novembre 2012

Inscription à l'adoration du 1er vendredi du mois

ici

Inscription au service fleurs

ici

APOSTOLAT DE LA PRIERE

2012


(Du Vatican, le 31 décembre 2008 ;
Agence Fides 3/2/2009)

-wsb-480x623-PapstBenedikt36.jpg 

Septembre 2012

Intentions du Saint-Père

 

Intention Générale :

 

 

 

Pour que les responsables politiques agissent toujours avec honnêteté, intégrité et amour de la vérité. 

 

 

 

Intention Missionnaire

 

   Pour que les communautés chrétiennes se rendent disponibles à l’envoi de missionnaires, prêtres, laïcs, et augmentent leur soutien concret en faveur des Eglises les plus pauvres.