Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 12:08



   Celui ou celle qui vient prier dans la Basilique Saint-Pierre au Vatican peut voir les corps de quelques saints conservés miraculeusement. C’est le cas de Saint Pie X (en entrant dans la nef, à gauche), c’est aussi le cas du Bx Jean XXIII (au milieu à droite). Le Seigneur fait pour lui et pour nous ce miracle. Et comme les œuvres de Dieu ne sont ni fortuites ni inutiles, il y a là un signe à prendre en compte et un message à méditer.


   Le Cardinal Barbarin, dans sa lettre pastorale « l’Eglise est une servante », nous propose de passer notre « année de l’esprit » en compagnie, notamment, du Bienheureux pape Jean XXIII. Mais qui était celui que l’on nommait déjà de son vivant « le bon Pape Jean » ? Que savons-nous de lui ?


   Le Pape Jean a été représentant pontifical en Bulgarie, en Turquie, en Grèce et Nonce apostolique  à Paris. Il fut ensuite Patriarche de Venise et Cardinal.  A la mort du vénérable Pie XII, il fut ensuite élu Pape. Il était issu, comme saint Pie X,  d’une famille pauvre. Comme lui, il aimait beaucoup le saint Curé d’Ars.
Jean XXIII possédait un grand sens de l’humour. La joie est un des fruits de l’Esprit Saint. Elle est un rayonnement de la vie de la grâce. C’est un témoignage important et toujours actuel dans notre monde désenchanté et en quête d’espérance.


   Il faut se garder des simplifications rapides et des « clichés officiels ». Le « bon pape Jean » était bon, parce qu’il était rempli de charité, mais il n’était pas « bonasse ». Il n’était pas non plus un « libéral ». Le Bx Jean-Paul II disait lors de l’homélie de la béatification conjointe de Jean XXIII et de Pie IX : « En béatifiant l'un de ses fils, l'Eglise ne célèbre pas les choix historiques particuliers qu'il a pris, mais elle l'indique plutôt comme devant être imité et vénéré pour ses vertus, comme une louange à la grâce divine qui resplendit en celles-ci ». Il convient de garder cela à l’esprit. Lisons un extrait du discours d’ouverture du 2° Concile du Vatican, prononcé par le Bx Jean XXIII : « Ce qui est très important pour le Concile œcuménique, c'est que le dépôt sacré de la doctrine chrétienne soit conservé et présenté d'une façon plus efficace. Cette doctrine embrasse l'homme tout entier, dans son corps et dans son âme, et elle nous demande d'être sur terre des pèlerins en route vers la patrie céleste. (…) Le XXIe Concile œcuménique veut transmettre dans son intégrité, sans l'affaiblir ni l'altérer, la doctrine catholique qui, malgré les difficultés et les oppositions, est devenue comme le patrimoine commun des hommes. Certes, ce patrimoine ne plaît pas à tous, mais il est offert à tous les hommes de bonne volonté comme un riche trésor qui est à leur disposition. Cependant, ce précieux trésor nous ne devons pas seulement le garder comme si nous n'étions préoccupés que du passé, mais nous devons nous mettre joyeusement, sans crainte, au travail qu'exige notre époque, en poursuivant la route sur laquelle l'Eglise marche depuis près de vingt siècles. (…) Ce qui est nécessaire aujourd'hui, c'est l'adhésion de tous, dans un amour renouvelé, dans la paix et la sérénité, à toute la doctrine chrétienne dans sa plénitude, transmise avec cette précision de termes et de concepts qui a fait la gloire particulièrement du Concile de Trente et du premier Concile du Vatican. Il faut que, répondant au vif désir de tous ceux qui sont sincèrement attachés à tout ce qui est chrétien, catholique et apostolique, cette doctrine soit plus largement et hautement connue, que les âmes soient plus profondément imprégnées d'elle, transformées par elle. Il faut que cette doctrine certaine et immuable, qui doit être respectée fidèlement, soit approfondie et présentée de la façon qui répond aux exigences de notre époque. En effet, autre est le dépôt lui-même de la foi, c'est-à-dire les vérités contenues dans notre vénérable doctrine, et autre est la forme sous laquelle ces vérités sont énoncées, en leur conservant toutefois le même sens et la même portée. Il faudra attacher beaucoup d'importance à cette forme et travailler patiemment, s'il le faut, à son élaboration; et on devra recourir à une façon de présenter qui correspond mieux à un enseignement de caractère surtout pastoral ».


   Mais pour connaître l’âme d’un saint, il est toujours avantageux de lire ses écrits : quelque chose de son cœur y transparait. Voici quelques citations du Bx Jean XXIII.


   « On a affirmé que, à l’époque des triomphes de la science et de la technique, les hommes pouvaient construire leur civilisation sans avoir besoin de Dieu. la vérité est au contraire que les progrès eux-mêmes de la science et de la technique posent des problèmes humains de dimensions mondiales qui ne peuvent trouver leur solution qu’à la lumière d’une foi sincère et vive en Dieu, principe et fin de l’homme et du monde » (encyclique Mater et Magistra, 15 mai 1961).


   « L’homme séparé de Dieu devient inhumain envers lui-même et envers les autres, car des rapports bien ordonnés entre les hommes supposent des rapports bien ordonnés de la conscience personnelle avec Dieu, source de vérité, de justice et d’amour » (ibidem).


   « Le droit à la vie entraîne, le devoir de la conserver ; le droit à une existence décente comporte le devoir de se conduire avec dignité ; au droit de chercher librement le vrai répond, le devoir d'approfondir et d'élargir cette recherche » (encyclique Pacem in terris, 11 avril 1963).


   Lors des derniers moments de son existence terrestre, il confia son testament à l'Eglise: « Ce qui compte le plus dans la vie est Jésus-Christ béni, sa Sainte Eglise, son Evangile, la vérité et la bonté ».


   Puissions-nous prier ce bienheureux pape durant cette année et lui demander la grâce de grandir nous-mêmes sans cesse dans la sainteté.

Abbé Laurent Spriet +

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Saint-Georges - dans BULLETIN - FORMATION
commenter cet article

commentaires

 

 

Retrouvez toute l'actualité de Saint-Georges sur son nouveau site :

 

http://eglisesaintgeorges.com/

Rechercher

Consultez

le dernier bulletin paroissial

  Novembre 2012

Inscription à l'adoration du 1er vendredi du mois

ici

Inscription au service fleurs

ici

APOSTOLAT DE LA PRIERE

2012


(Du Vatican, le 31 décembre 2008 ;
Agence Fides 3/2/2009)

-wsb-480x623-PapstBenedikt36.jpg 

Septembre 2012

Intentions du Saint-Père

 

Intention Générale :

 

 

 

Pour que les responsables politiques agissent toujours avec honnêteté, intégrité et amour de la vérité. 

 

 

 

Intention Missionnaire

 

   Pour que les communautés chrétiennes se rendent disponibles à l’envoi de missionnaires, prêtres, laïcs, et augmentent leur soutien concret en faveur des Eglises les plus pauvres.