Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 15:00


La liturgie de Noël nous a rappelé que, désormais, la nuit est passée, le jour est avancé ; la lumière qui émane de la grotte de Bethléem resplendit sur nous. L’Evangile ne nous parle pas de la lumière naturelle, mais à une autre lumière, spéciale, de quelque façon dirigée et orientée vers l'Église, la grande famille universelle des croyants dans le Christ, qui ont attendu avec espérance.

La lumière du premier Noël fut comme un feu allumé dans la nuit. Autour tout était sombre, tandis que dans la grotte resplendissait « la vraie Lumière, qui éclaire tout homme » (Jn 1, 9). Toutefois tout se passa dans la simplicité et dans la discrétion, selon le style par lequel Dieu opère dans toute l'histoire du salut. Dieu aime allumer de petites lumières, pour éclairer ensuite sur un vaste rayon : une sainte Thérèse, une Mère Teresa…

L'histoire de l'Église qui commence son cheminement dans la pauvre grotte de Bethléem est un message de vérité et d’amour. Vérité et Amour qui s'allument là où la lumière est accueillie. L’exemple des saints, des parents, des éducateurs chrétiens, se répand ensuite en cercles concentriques dans les cœurs et dans les esprits de ceux qui, s'ouvrent librement à sa splendeur. Et ils deviendront à leur tour sources de lumière pour la nouvelle génération.

Aujourd'hui, à travers ceux qui vont à la rencontre du saint Enfant, Dieu allume encore des feux dans la nuit du monde pour appeler les hommes à reconnaître en Jésus le « signe » de sa présence salvatrice et libératrice et élargir le mystère de l’Eglise à l'humanité tout entière. Le Seigneur est présent. À partir de Noël, Dieu est vraiment un « Dieu avec nous ». Il n'est plus le Dieu lointain qui, à travers la création et au moyen de la conscience, peut de quelque façon être entrevu de loin (ce qui est déjà extraordinaire). Il est entré dans le monde, il est le Proche : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde » (Mt 28, 20). Dieu par cet "hodie" de la liturgie nous le rappelle. C'est une nouvelle qui ne peut nous laisser indifférents. Si elle est vraie, tout est changé. Si elle est vraie, elle me concerne moi aussi. Plus loin que le pari de Pascal, sur l’existence de Dieu et d’un Salut, je dois dire avec les bergers : Allez, je veux aller à Bethléem et voir la Parole qui, là, est advenue.

Des bergers étaient des personnes vigilantes, aussi le message des anges pouvait les rejoindre car ils étaient éveillés. Nous devons nous réveiller, parce que le message est arrivé jusqu'à nous. Nous devons devenir des personnes vraiment vigilantes. Celui qui rêve se trouve dans un monde particulier imaginaire ou virtuel, avec son "moi", il est enfermé dans ce monde qui, justement, n'est que le sien et ne le relie pas aux autres. Se réveiller signifie sortir de cet état particulier du moi et entrer dans la réalité commune, dans la vérité qui, seule, nous unit tous : la charité. Réveillez-vous, nous dit l'Évangile. Venons adorer l’Enfant Dieu pour entrer dans la grande vérité commune, dans la communion de l'unique Dieu. En union de prière.

Abbé T. Leroux, recteur

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Saint-Georges - dans BULLETIN - FORMATION
commenter cet article

commentaires

 

 

Retrouvez toute l'actualité de Saint-Georges sur son nouveau site :

 

http://eglisesaintgeorges.com/

Rechercher

Consultez

le dernier bulletin paroissial

  Novembre 2012

Inscription à l'adoration du 1er vendredi du mois

ici

Inscription au service fleurs

ici

APOSTOLAT DE LA PRIERE

2012


(Du Vatican, le 31 décembre 2008 ;
Agence Fides 3/2/2009)

-wsb-480x623-PapstBenedikt36.jpg 

Septembre 2012

Intentions du Saint-Père

 

Intention Générale :

 

 

 

Pour que les responsables politiques agissent toujours avec honnêteté, intégrité et amour de la vérité. 

 

 

 

Intention Missionnaire

 

   Pour que les communautés chrétiennes se rendent disponibles à l’envoi de missionnaires, prêtres, laïcs, et augmentent leur soutien concret en faveur des Eglises les plus pauvres.