Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 11:01

 

Le Canon du rite romano-lyonnais est celui du rite romain dans sa forme extraordinaire. Il correspond donc au canon attesté (presque intégralement) dès le 6° siècle sous le pape Saint Grégoire-le-Grand. La prière eucharistique, qui est le cœur et le sommet de la Messe, est priée à voix basse par le prêtre. Les fidèles sont instamment invités à en suivre le contenu dans leur missel de telle sorte que l’offrande du saint Sacrifice de la croix glorieuse soit celle du ministre et de tous les fidèles. Le Christ s’offre à son Père par les mains du ministre ordonné. Les fidèles offrent ce sacrifice et s’offrent eux-mêmes avec leur Maître par les mains du prêtre.

Dans le rite romano-lyonnais, quelques rubriques (notations en rouge dans le missel qui notifient au prêtre les cérémonies à effectuer) diffèrent d’avec le rite romain. Ce sont ces particularités qui retiendront notre attention.

La grande différence réside dans le fait qu’après la Consécration, le prêtre doit étendre ses bras en forme de croix durant la prière « Unde et memores » jusqu’au moment où il fait les 5 signes de croix sur le Corps et le Sang du Seigneur présents devant lui sur l’autel. Ce geste se retrouve dans le rite cartusien (des moines chartreux) mais aussi dans le rite dominicain. C’est une merveille d’une très grande valeur significative et catéchétique ! Les rites sacrés de la messe expriment symboliquement le mystère eucharistique. La liturgie signifie visiblement le mystère que nos yeux charnels ne peuvent percevoir. Ainsi puisque la messe rend présent ou actualise sacramentellement l’unique sacrifice de la croix, il est juste et bon, équitable et salutaire de signifier symboliquement et rituellement le mystère rendu présent. Quelle grâce aussi bien pour le prêtre que pour les fidèles de « voir » devant eux la croix signifiée par le ministre ordonné ! Combien il nous est plus aisé de comprendre, de « réaliser » que la messe rend présent le sacrifice du Golgotha ! Vous, fidèles, pouvez imaginer ce que vit le prêtre dans son âme lorsqu’après la Consécration il étend ses bras en forme de croix pendant une vingtaine de secondes… Dans le rite romain il est prescrit qu’une croix soit placée au centre de l’autel. Dans le rite romano-lyonnais, en plus de cette croix, le prêtre lui-même est une « croix vivante » pendant quelques instants pour nous aider à contempler le mystère eucharistique « comme si nous voyions l’Invisible » (cf. He 11, 27) ! Peu après vient la prière « supplices te rogamus » : le prêtre est alors invité par les rubriques liturgiques à s’incliner devant l’autel sans le toucher en ayant les bras repliés sur sa poitrine en forme de « croix de saint André ». C’est un geste de grande supplication qui correspond bien au sens des paroles qu’il prononce.

A la fin du canon, nous retrouvons la « petite élévation » qui résume l’offrande eucharistique. « Per Ipsum et cum Ipso, et in Ipso  est tibi Deo Patri omnipotenti in unitate Spiritus Sancti, omnis honor et gloria, in saecula saeculorum ». Le prêtre peut chanter cette prière à voix haute. Tous les fidèles répondent par un vibrant « amen ».  Notons que le servant ne sonne pas la clochette  pendant cette prière car le prêtre n’élève pas le Corps et le Sang du Seigneur dans le rite romano-lyonnais. Il le fera plus tard pendant le « Pater ». Le prêtre ne génuflecte pas après le « Per ipsum », mais il garde le Corps du Seigneur dans sa main droite au-dessus du précieux Sang afin de pouvoir chanter la prière dominicale en tenant le Christ. Ce geste expressif est beau. Le prêtre (comme chacun d’entre nous) s’adresse au Père « uni au Christ », « dans le Christ », « par le Christ » et selon son commandement nous osons dire à Dieu : « Notre Père » ! (Suite le mois prochain)

 

Abbé Laurent Spriet +

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise Saint-Georges - dans BULLETIN - FORMATION
commenter cet article

commentaires

 

 

Retrouvez toute l'actualité de Saint-Georges sur son nouveau site :

 

http://eglisesaintgeorges.com/

Rechercher

Consultez

le dernier bulletin paroissial

  Novembre 2012

Inscription à l'adoration du 1er vendredi du mois

ici

Inscription au service fleurs

ici

APOSTOLAT DE LA PRIERE

2012


(Du Vatican, le 31 décembre 2008 ;
Agence Fides 3/2/2009)

-wsb-480x623-PapstBenedikt36.jpg 

Septembre 2012

Intentions du Saint-Père

 

Intention Générale :

 

 

 

Pour que les responsables politiques agissent toujours avec honnêteté, intégrité et amour de la vérité. 

 

 

 

Intention Missionnaire

 

   Pour que les communautés chrétiennes se rendent disponibles à l’envoi de missionnaires, prêtres, laïcs, et augmentent leur soutien concret en faveur des Eglises les plus pauvres.