Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 00:00

Présence d’un prêtre, intentions de prières, lumignons...
Panneaux expliquant les mystères du rosaire

lundi 8 décembre
6 h 45, 9 h 00 et 18 h 30 (Messe solennelle)
Messes selon le rite du Bienheureux Jean XXIII
17 h 00 Adoration du Saint Sacrement
20 h 00 Procession aux flambeaux vers Notre-Dame de Fourvière
Eglise ouverte jusqu'à 22 h 00
_______________________________________________________________________________
vendredi 5 décembre
18 h 30 : Messe, selon le rite du Bienheureux Jean XXIII, suivie de l’Adoration eucharistique toute la nuit à la crypte de Saint-Georges jusqu’à la Messe de 6 h 45 le samedi.

samedi 6 décembre
9 h 00 Messe en rite lyonnais

dimanche 7 décembre
8 h 30, 10 h 00 (grand’messe), 11 h 30 et 19 h 00
Messes selon le rite du Bienheureux Jean XXIII
18 h 00 Vêpres et salut du Saint Sacrement

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 14:29
Ce vendredi 28 novembre, le pape Benoît XVI nomme évêque auxiliaire de Lyon, Mgr Jean-Pierre Batut.

Voici sa première intervention en images :




Partager cet article
Repost0
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 14:00


Aux prêtres, aux diacres et aux laïcs

en mission ecclésiale du diocèse de Lyon


Lyon, le 28 novembre 2008


Frères et sœurs,


Ce vendredi 28 novembre, à midi, sera rendue officielle l'annonce de la nomination du Père Jean-Pierre BATUT, comme évêque auxiliaire de notre diocèse. C'est une joie que je veux partager avec vous tous, qui participez à ma mission pastorale.

Un an après le départ de Mgr Hervé Giraud, nous sommes heureux d'accueillir ce frère qui viendra renforcer l'équipe que nous formons avec Mgr Thierry Brac de la Perrière et le Père Pierre-Yves Michel, vicaire général modérateur.

Prêtre du diocèse de Paris, âgé de 54 ans, le Père Batut est originaire du Massif Central. De père aveyronnais et de mère cantalienne, il est arrivé à l'âge de onze ans à Paris, où il a poursuivi ses études secondaires et supérieures, en allemand et en philosophie. Après avoir enseigné l'allemand, il a demandé à devenir prêtre, et a été envoyé pour sa formation au Séminaire français de Rome.

Ordonné diacre à l'automne 1983 et prêtre en juin 1984, il a quasiment toujours été prêtre de paroisse et enseignant en théologie. Curé de sainte Jeanne de Chantal de 2000 à 2006, il a passé l'année suivante à Lyon, au Séminaire saint Irénée, pour préparer la publication de sa thèse sur la paternité de Dieu. Nommé à l'automne 2007, curé de la paroisse saint Eugène sainte Cécile, il a continué de venir à Lyon chaque lundi, pour donner des cours de théologie au Séminaire.

Il recevra la consécration épiscopale le samedi 10 janvier 2009, à 16h, à la Primatiale saint Jean. Retenez cette date si vous souhaitez participer à la célébration de cette ordination et venir l'accueillir ce jour-là, avec tout le diocèse.

Mgr Batut sera avec nous dès ce vendredi 28. Dans la matinée, il rencontrera le conseil épiscopal, puis il adressera un message à notre diocèse par le biais de RCF et de la Web TV, et il concélébrera l'Eucharistie à la Primatiale, à 19 h, en se recommandant à la prière de tous.

Nous unirons notre louange à la sienne en chantant le Psaume du jour :

« Heureux les habitants de ta maison :

Ils pourront te chanter encore !

Heureux les hommes dont tu es la force :

Des chemins s'ouvrent dans leur cœur ! »

Je le remercie d'avoir répondu à l'appel de l'Eglise, sûr qu'il vivra parmi nous un ministère heureux et fructueux.


+ Philippe card. Barbarin

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 13:55

Lu dans Famille chrétienne , n° 1611 :

"Mgr Cattenoz vient de rendre publique l’association sacerdotale Totus Tuus, qui rassemble des prêtres diocésains attachés sans exclusive à la forme extraordinaire du rite romain. Certains ont grandi et ont été formés selon la forme ancienne du rite. D’autres sont prêts à apprendre à célébrer selon cette liturgie, en vertu du motu proprio de Benoît XVI. Mais tous ces prêtres, incardinés dans différents diocèses français, veulent inscrire profondément leur ministère dans la vie diocésaine. C’est à eux que s’adresse l’association sacerdotale « Totus Tuus », érigée par Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, et que celui-ci vient de présenter à ses confrères lors de leur récente assemblée plénière à Lourdes. [...]

L’association n’est pas uniquement fondée sur cet engagement à mettre en œuvre le Motu Proprio Summorum Pontificum, [...] Celle-ci appuie sa spiritualité sur la dévotion mariale, à la suite de saints comme Louis-Marie Grignion de Montfort et Maximilien Kolbe, d’où son nom. Mais aussi sur quatre piliers tirés de la description de la première communauté chrétienne, dans le deuxième chapitre des Actes des Apôtres : «Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières.» [...]

L’objectif, «surtout si des séminaristes rejoignent Totus Tuus, est qu’ils soient formés comme tous les séminaristes de France, qu’ils apprennent à grandir ensemble, de manière à ce que les conflits qui existent autour de cette question-là soient tout-à-fait obsolètes dans quelques années». Côté propositions, Totus Tuus organise cette année une retraite spirituelle à l’abbaye de Triors sur l’épître aux Ephésiens, et une formation liturgique à celle du Barroux."

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 18:00
De la communion eucharistique à la communion des saints.


Le pape Benoît XVI nous disait le 14 septembre à Lourdes :

« L'Hostie sainte exposée à nos yeux dit cette Puissance infinie de l'Amour manifestée sur la Croix glorieuse… L'Hostie Sainte est le Sacrement vivant, efficace de la présence éternelle du Sauveur des hommes à son Eglise. »

«Jésus-Christ passé, dans la vérité historique de la soirée au Cénacle, où nous ramène toute célébration de la sainte messe.
Jésus-Christ présent, parce qu'il nous dit : Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps, ceci est mon sang…
L'Eucharistie est aussi Jésus-Christ futur, Jésus-Christ à venir. Lorsque nous contemplons l'Hostie Sainte, son Corps de gloire transfiguré et ressuscité, nous contemplons ce que nous contemplerons dans l'éternité, en y découvrant le monde entier porté par son Créateur à chaque seconde de son histoire. Chaque fois que nous Le mangeons, mais aussi chaque fois que nous Le contemplons, nous L'annonçons, jusqu'à ce qu'Il revienne, donec veniat. C'est pourquoi, nous Le recevons avec un infini respect. »

Après avoir fêté la Toussaint, il est bon de faire dire des messes pour les saintes âmes du purgatoire, car ces âmes font partie de la communion des saints. Communion où nous sommes invités à entrer et grandir si nous persévérons dans l'état de grâce et les bonnes œuvres.

Cet état de grâce reçu au baptême est, pour saint Pierre, le fait surnaturel, théologal, d'être dans le Christ rendu participant de la nature divine (2 P 1, 4). En cette année Saint-Paul, découvrons le mystère de la grâce dans l'épître aux Romains : nous sommes justifié par la foi et sauvés par la grâce du Christ !

Saint Thomas d'Aquin nous donne trois clefs de lecture :

"Comme pour l'ange, notre fin suprême et dernière est au-delà du monde créé. La béatitude est SURnaturelle : la vision de Dieu !
Donc tant dans l'ordre naturel, que dans l'ordre surnaturel de la grâce, nous dépendons totalement de Dieu.

C'est pourquoi, notre liberté qui est aussi totale, doit être élevée, éclairée par la causalité de la grâce de Dieu en nous. Etat de grâce qui doit être une totalité et non pas un "plus" ou un don transitoire ou juxtaposé.

Sur les pas des apôtres, de tous les saints et anges du ciel, en union de prière avec les saintes âmes du purgatoire, aimons Dieu de TOUT notre cœur, de TOUTE notre âme, de TOUT notre esprit.

Abbé Tancrède Leroux, recteur
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 21:42



Élisabeth Catez est née à Farges-en-Septaines (près de Bourges) le 18 juillet 1880. Le 22 juillet 1880,  elle est baptisée. Ses parents déménagent en 1881 à Auxonne. En 1883, Élisabeth a une nouvelle sœur Marguerite. À l’âge de 8 ans, en 1888, elle fait la confidence au chanoine Angles « Je serai religieuse ». En avril 1891, elle fait sa première communion et elle est confirmée en juin 1891. Elle est inscrite au conservatoire de Dijon, dans laquelle elle apprendra le piano, et recevra très vite des prix de solfège (premier prix de solfège en 1893…).

En 1894, elle fait le vœu de virginité, et espère entrer au Carmel. Elle passe des vacances dans le midi et dans les Pyrénées, ainsi que dans le Jura. En 1899, elle écrit son journal. Sa mère consent le 26 mars 1899 à ce que sa fille entre au Carmel à sa majorité (21 ans).

Le 2 août 1901 elle entre au Carmel de Dijon, et prend l’habit le 8 décembre 1901, sous le nom d’Élisabeth de la Trinité. Le 21 janvier 1903 elle prend le voile.

En 1904 elle écrit sa très célèbre prière « O mon Dieu, Trinité que j’adore ».


Pendant ses années de Carmel Élisabeth écrira de nombreuses lettres ainsi que des poèmes et des écrits spirituels, notamment axès sur la Trinité et la louange. En 1905, pendant le Carême, elle a les premiers symptômes de la maladie d'Addison, une insuffisance surénalienne. Le 19 mars 1906, elle entre à l’infirmerie, où elle vivra sa maladie, continuant à écrire. Elle meurt le 9 novembre 1906, après avoir reçu la communion le 1er novembre.

Élisabeth de La Trinité
est béatifiée le 25 novembre 1984 dans la Basilique saint Pierre de Rome par le pape Jean-Paul II. Depuis lors, elle est devenue Bienheureuse Élisabeth de La Trinité.

Bienheureuse Élisabeth de La Trinité est
fêtée le 8 novembre.


PRIERE

Ô mon Dieu, Trinité que j'adore O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité. Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre Action créatrice. O mon Christ aimé crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour votre Coeur, je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer... jusqu'à en mourir ! Mais je sens mon impuissance et je vous demande de me « revêtir de vous même », d'identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme, de me submerger, de m’envahir, de vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur. O Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter, je veux me faire tout enseignable, afin d'apprendre tout de vous. Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière; ô mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement. O Feu consumant, Esprit d'amour, « survenez en moi » afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe : que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle Il renouvelle tout son Mystère. Et vous, ô Père, penchez-vous vers votre pauvre petite créature, « couvrez-la de votre ombre », ne voyez en elle que le « Bien-Aimé en lequel vous avez mis toutes vos complaisances ». O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie. Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous, en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 21:55
+

PAX IN LUMINE



Ce jour, nous apprenons avec tristesse le décès de notre ami, Georges Verny, président de l'association des Europa Scouts

Depuis 2003, les Europa Scouts et les Scouts et Guides Saint-Louis de Lyon , associations toutes deux affiliées aux Eclaireurs Neutres de France , (ENF), mutualisent leurs forces et leurs convergences pédagogiques sur la méthode scoute, encadrant ensemble des camps de formation scoute.

Chaque année, depuis 2005, les branches aînées des deux associations cheminent ensemble vers le sanctuaire de Notre-Dame de Cléry (45) pour un pèlerinage de Toussaint.

En 2007, les Europa Scouts, les Scouts et Guides Saint-Louis et les Scouts de Riaumont  ayant à coeur de célébrer dignement le centenaire du scoutisme dans un esprit scout et fraternel, ont organisé un grand rassemblement pendant l’été en Bretagne sur la commune de Plouay (56), le rassemblement SEMPER PARATI, au Guerveur Lochrist..

Toutes ces années de travail en commun ont tissé de véritables liens amicaux et fraternels.

La communauté Saint-Georges adresse à toute la famille de Georges Verny, à ses proches, à l'ensemble des Europa Scouts, ainsi qu'à Jean Verny, son frère (Commissaire Général des Scouts et Guides Saint-Louis) ses sincères condoléances.



____________________________________________________________________________________________________________

Les obsèques ont eu lieu à Nantes, le jeudi 6 novembre 2008, en l'Eglise Saint-Clément à 10 h 00.


Une messe de Requiem a été dite par l'Abbé T. Leroux le samedi 8 novembre 2008 à 18 H 30 en l'Eglise St Georges. Tous les Scouts et Guides Saint-Louis étaient attendus en uniforme impeccable.


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 00:00

En 1671, à l’âge de 24 ans, Marguerite-Marie entre comme novice au couvent de la Visitation, à Paray-le-Monial.

Dès 1673, sœur Marguerite-Marie reçoit des révélations, lors d’apparitions qui vont se succéder jusqu’à sa mort. Avec l’aide de son confesseur, le père jésuite Claude de la Colombière, elle consigne par écrit les messages reçus : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes ». Elle préconise la dévotion au Sacré-Cœur.

Elle meurt en 1690. Mais ce n’est qu’au début du 19° siècle, avec le renouveau de la foi qui suivit la Révolution, que se développe la dévotion au Sacré-Cœur.

En 1864, sœur Marguerite-Marie est béatifiée. En 1870, on décide de construire à Paris une église consacrée au Sacré-Cœur : ce sera la basilique de Montmartre.

Lors du premier grand pèlerinage, qui réunit 30.000 personnes à Paray-le-Monial en 1873, la France est consacrée au Sacré-Cœur de Jésus. Depuis cette date, les pèlerinages se renouvellent chaque année à Paray.

Sœur Marguerite-Marie a été canonisée en 1920, et Paray-le-Monial est devenu un des hauts lieux de la chrétienté.
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 12:38

"N'ayez pas peur !
Ayez le courage de vivre l'Evangile
et de le proclamer !"



Lors de son voyage en France, le Saint Père nous a aidé à rechercher Dieu (quaerere Deum) par la Parole de Dieu, la prière, l'adoration eucharistique, la vie sacramentelle et le don de soi à Dieu et aux autres dans notre vocation de baptisé !
 
Au delà des rapports de l'Eglise et de l'Etat et de la définition française d'une laïcité, même «positive», Benoît XVI a rappelé qu'il serait dommage qu'on oublie, en France, l'héritage, le patrimoine et le rôle civilisateur de l'Eglise catholique. Que sommes-nous donc en train de perdre ? La «Parole »  ! La civilisation chrétienne de l'Europe et de la France s'est construite à partir des monastères - civilisation d'une Parole incarnée, du Logos, Verbe de Dieu et civilisation de l'Amour sans laquelle la culture de la parole risque d'être ensevelie sous de multiples « idoles ».


En ce mois d'octobre, la XIIe Assemblée du Synode des évêques, convoquée par le pape, a pour thème : « La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Eglise
», faisant suite à celle d'octobre 2005 consacrée à l'Eucharistie, source et somment de la vie et de la mission de l'Eglise :


« L'action spirituelle qui exprime et nourrit la vie et la mission de l'Eglise, se fonde obligatoirement sur la Parole. La Parole de Dieu requiert vénération et obéissance, pour répondre au pressant appel à la pleine communion de tous les fidèles du Christ ». Benoît XVI espère que le synode aide « à mieux évaluer l'importance de la Parole dans la vie de chaque chrétien et de chaque communauté, chrétienne mais aussi civile ».


Par sa bonté, son humilité et sa clarté, le Pape nous apprend
à nous mettre à l'écoute, à «obéir» à Dieu - comme un moine. Savoir entendre Dieu dans la tradition chrétienne, par l'Eglise enseignante, Mère et Maîtresse, et dans l'Eglise comme communauté, ecclesia, épouse du Christ.


Il faut distinguer l'important de l'éphémère, l'essentiel du passager, le vrai du faux, le bien du mal, pour pouvoir entrer dans l'«espérance» ! «N'ayez pas peur !» Reprenant l'exhortation de Jean-Paul II, Benoît XVI nous invite à ne pas opposer un « principe de responsabilité» au  « principe d'espérance»  : la vraie liberté et responsabilité humaine, éclairée par la foi et la raison, fondée sur la Parole, doit déjà être en nous source de joie et de bonheur !


En ce mois du Rosaire, à l'école de l'Immaculée qui « gardait toutes ces choses en son cœur », vivons de la prière, de la présence de Dieu. A côté de la formation religieuse, que le chapelet, la vénération de l'Eucharistie, la sainte messe nous réunissent à l'église et dans la communion des saints.


Avec l'assurance de nos prières.


Abbé Tancrède Leroux
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 20:29

 

« Quand je veux connaître les dernières nouvelles, je lis saint Paul » Léon Bloy

 

Je suis l'homme de tous les contraires : juif, grec et romain, intellectuel et manuel, théologien et stratège, mystique et pragmatique, orateur et écrivain, prisonnier et voyageur, bourreau puis martyr…

Les biographies que l'on m'a consacrées laissent souvent une impression d'absolu, et finalement, d'inaccessibilité. À votre époque, on dirait de moi que je suis un hyper apôtre. Je n'aime pas ça.

Car ma force, c'est celle du Christ, qui s'est déployée dans ma faiblesse.

Je l'ai écrit. Je suis le « moindre des apôtres » (1, Cor 15, 8-9). J'ai expérimenté la captivité, l'échec, le désastre. Mon esprit a connu le tourment. Mon corps a souffert d'une « épine dans la chair » qui m'a empêché de succomber à l'orgueil. J'ai appris dans les épreuves que la grâce de Dieu suffit.

Non, je ne suis pas un homme d'exception.
Je ne connais que trop mon passé de pécheur.
Mon chemin de Damas ne m'a pas fait perdre la mémoire. Mais il m'a ouvert les yeux.

Voilà ce que je vous souhaite, cher lecteur, à la veille de vos vacances : la conversion !

Laissez-vous tomber de vos chevaux de course qui rythment votre année scolaire, laissez-vous aveugler par le soleil de l'été, laissez le Christ vous parler, préparez-vous à reprendre votre année avec un élan missionnaire renouvelé.

Ce n'est pas l'hyper apôtre qui vous écrit, mais le « dernier de tous ». Amicalement, Paul.

 

Source  : Eglise à Lyon, n°7, juillet-août 2008, p.3.

 

Partager cet article
Repost0

 

 

Retrouvez toute l'actualité de Saint-Georges sur son nouveau site :

 

http://eglisesaintgeorges.com/

Rechercher

Consultez

le dernier bulletin paroissial

  Novembre 2012

Inscription à l'adoration du 1er vendredi du mois

ici

Inscription au service fleurs

ici

APOSTOLAT DE LA PRIERE

2012


(Du Vatican, le 31 décembre 2008 ;
Agence Fides 3/2/2009)

-wsb-480x623-PapstBenedikt36.jpg 

Septembre 2012

Intentions du Saint-Père

 

Intention Générale :

 

 

 

Pour que les responsables politiques agissent toujours avec honnêteté, intégrité et amour de la vérité. 

 

 

 

Intention Missionnaire

 

   Pour que les communautés chrétiennes se rendent disponibles à l’envoi de missionnaires, prêtres, laïcs, et augmentent leur soutien concret en faveur des Eglises les plus pauvres.